24 mai 1665 : mort de Marie de la Tour d’Auvergne

Bien des écoliers thouarsais ont découvert son nom en franchissant la porte de leur collège. Marie de la Tour d’Auvergne a effectivement donné son nom à l’établissement scolaire installé dans les murs du château de Thouars.

Née le 17 janvier 1601 à Turenne, en Corrèze, fief de ses parents, Henri de la Tour d’Auvergne, duc de Bouillon, et Elisabeth de Nassau, Marie de la Tour d’Auvergne est élevée dans la religion calviniste et gardera toujours une certaine austérité dans les différents moments de sa vie. Mais en épousant Henri III de la Trémoïlle en 1619, elle sait aussi où est son rang.

C’est ainsi qu’après avoir fait rénover le château de Vitré, qui appartient également aux La Trémoïlle, elle entreprend à Thouars, à partir de 1635, la construction de ce monumental château de style classique, qui rappelle alors le pouvoir de la famille ducale et fait encore aujourd’hui la fierté des thouarsais.

Bien que six enfants naquirent du mariage d’Henri de la Trémoïlle et de la Marie de la Tour d’Auvergne, leurs relations furent difficiles de par leur divergences religieuses. D’ailleurs, à sa mort en 1665, la duchesse de La Trémoïlle ne fut pas inhumée dans la chapelle attenante au château mais dans un caveau extérieur, près des jardins. Ce n’est qu’en 1873 que son corps fut rapatrié dans la crypte de la chapelle.

Femme de fort tempérament, Marie de la Tour d’Auvergne était la sœur du fameux Turenne qui s’illustra sur les champs de bataille aux côtés de Louis XIV.

sans-titre

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com