11 novembre 1924 : le monument aux morts est inauguré

A l’issue de la première Guerre mondiale, et comme la plupart des communes française, la ville de Thouars décida l’érection d’un monument dédié à la mémoire des victimes militaires du conflit.
La municipalité, avec à sa tête le maire Joseph Chacun, sollicita le sculpteur parisien Paul Peyrat pour la création d’une œuvre installée dans le cimetière de la Magdeleine. A la différence de nombreuses communes qui choisirent leur monument commémoratif sur catalogue, comme cela se pratiqua à l’époque, il s’agit là d’une création artistique unique.monument-aux-morts

En calcaire et bronze, l’œuvre de Paul Peyrat, qui lui-même avait perdu un bras à la guerre, présente un groupe de trois femmes d’âges différents, symbolisant la mère, l’épouse et la fillette d’un soldat mort au front.

D’un montant de 32000 francs de l’époque, la sculpture bénéficia d’une souscription publique de 10725 francs.

Le monument fut inauguré le 11 novembre 1924 lors d’une cérémonie sobre et émouvante, sans discours ni musique, comme le relate la presse de l’époque. On cita simplement le nom des 184 victimes thouarsaises qui ne sont pas gravés sur le socle de la sculpture mais mentionnés dans un livre d’or conservé à l’Hôtel de Ville.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com