9 décembre 1933 : le dernier duc de La Trémoïlle meurt dans un incendie

Louis Jean-Marie de La Trémoïlle nait en février 1910 à Paris. A l’âge de onze ans, à la mort de son père, il devient le douzième duc de La Trémoïlle en titre. Il fréquente régulièrement le château familial de Serrant en Anjou et suit des études dans les meilleures écoles. Appartenant à l’une des familles les plus illustres de l’aristocratie française, le jeune homme est un parti en vue. On le voit dans toutes les mondanités mais aussi sur les champs de course ou les circuits automobiles. Officier des Chasseurs d’Afrique, il voyage régulièrement hors des frontières françaises.Louis Jean Marie de La Trémoille 1910-1933 - Copie

En décembre 1933, il se rend en Grande-Bretagne à l’invitation du milliardaire américain James Mac Cormick, dans son manoir de Witchurch. Outre le couple Mac Cormick, sont présents également le capitaine de la Royal Air Force, James Rodney et son épouse. Une partie de chasse est prévue pour le week-end.

A l’issue de la première soirée, après un dernier verre, chacun regagne sa chambre.

Mais en pleine nuit, un incendie se déclare, sans doute dû à un système de chauffage défectueux. Le feu embrase rapidement toute la demeure. Le jeune duc de La Trémoïlle n’a pas le temps de fuir sa chambre. Son corps est retrouvé au petit matin dans les décombres fumantes du manoir.

Avec la mort brutale et tragique de ce jeune homme de 23 ans s’éteignait la prestigieuse lignée des ducs de La Trémoïlle.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com