5 janvier 1839 : mort de Louis Richou, maire de Thouars

C’est à Bouillé -Loretz que Louis Joseph Richou voit le jour le 15 janvier 1748. Fils d’un riche cultivateur, il fréquente le collège de Thouars puis celui de Saumur avant de rejoindre Paris pour suivre des études de droit.

Devenu avocat, il embrasse les idées de la Révolution, est élu maire de Gisors en 1790 puis député de l’Eure à la Convention, sur les bancs des Girondins.

En janvier 1793, Louis Joseph Richou prend position contre la mort du roi Louis XVI, votant pour l’emprisonnement puis l’exil. Ce choix le mène en prison lorsque les Montagnards prennent le pouvoir mais la mort de Robespierre le sauve de l’échafaud.
Réhabilité, il joue un rôle politique national considérable en intégrant le Conseil des Anciens.

Après le coup d’état du 18 fructidor de l’an V, il se retire dans sa région natale. Devenu maire de Thouars en 1800, sous l’Empire, Richou modernise la cité et conserve ses fonctions jusqu’en 1822. Il s’éteint en 1839 à l’âge de 90 ans.

Le musée de Thouars conserve un portrait de Louis Joseph Richou et une rue de la ville porte son nom.

visuel ©musée henri barré