26 novembre 1939 : 1er vol entre Paris et La Réunion…

Ce 26 novembre 1929, plus de 100 000 personnes se sont massées autour du terrain Gilot sur l’île de la Réunion. Pour la première fois dans l’histoire de l’aéronautique, un aéroplane en provenance de la métropole va se poser sur le sol réunionnais. A bord du Farman F-199 qui perce le ciel de l’océan indien se trouvent trois aviateurs français : Marcel Goulette, René Marchesseau et Jean-Michel Bourgeois, respectivement capitaine, adjudant-chef et sergent-chef.

Partis de l’aérodrome du Bourget le 17 octobre 1929, les trois hommes ont vécu un périple mouvementé, subissant des pannes à répétition, un atterrissage forcé et des conditions climatiques éprouvantes au-dessus du désert saharien.

Mais ce 26 novembre 1929, c’est en héros qu’ils sont accueillis à La Réunion. Après cet exploit, René Marchesseau, dont le courage avait déjà été salué pendant la 1ère Guerre mondiale, ouvre une ligne aérienne au départ de La Baule pour livrer le poisson de l’océan en un temps record dans les principales villes françaises. Puis en 1938, il devient  directeur de l’école de pilotage de l’aérodrome de Thouars. Il meurt le 22 juin 1940, pendant la seconde guerre mondiale, dans l’accident d’un avion qu’il convoyait vers l’Afrique de Nord.

 

Visuel : Marchesseau, Goulette et Bourgeois devant leur appareil à leur départ du Bourget