6 janvier 1709 : Le Grand hiver

Les chroniques de l’époque l’attestent, l’hiver 1709 fût particulièrement rigoureux sur l’ensemble de la France. Dès le 6 janvier 1709, la terre gela et pendant plus d’un mois, le froid paralysa le pays, accompagné de moult chutes de neige. En Poitou, on enregistra jusqu’à -15°. Comme le précise Hugues Imbert dans son « Histoire de Thouars », le froid ruina toutes les récoltes et les campagnes étaient couvertes d’oiseaux morts. A Versailles, on précise que le vin gelait dans les carafes. Les loups étaient aux portes des villes et villages.

En Thouarsais, comme dans toute la France, ce que l’on appellera « Le Grand hiver » fera de nombreux morts, notifiés dans les registres paroissiaux. Cette dérive climatique dura plusieurs mois, entraînant la raréfaction du bétail et du gibier mais surtout de mauvaises récoltes. Imbert écrit qu’en Thouarsais « le blé qui se recueillait était d’une si méchante qualité que ceux qui n’en moururent après en avoir mangé en furent tellement incommodés que les jambes tombèrent à plusieurs ». On estime que le Grand hiver et les mois qui suivirent causèrent en France la mort de 600 000 individus.

Pour Voltaire, « le cruel hiver de 1709 acheva de désespérer le pays ».

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com