27 janvier 1794 : Antoine-Philippe de la Trémoïlle est exécuté

En ce début d’année 1794, l’Armée Catholique & Royale est en déroute après la funeste Virée de Galerne. Les troupes républicaines ont pris le pas sur les Vendéens, et leurs chefs sont exécutés ou tués les uns après les autres.

Antoine Philippe de la Trémoïlle subira le même sort.

Après avoir montré sa bravoure, notamment dans les combats de Nantes en juin 1793 aux côtés de Cathelineau et d’Elbée ou lors de la bataille du Mans en décembre 1793, il est arrêté le 31 décembre. Après avoir été jugé à Rennes, il est conduit à Laval, alors comté des La Trémoïlle.

Le 27 janvier 1794, Antoine-Philippe de la Trémoïlle est guillotiné dans la cour du château familial.

Connu pour son courage et son engagement dans l’Armée Catholique & Royale, Antoine-Philippe de Trémoïlle, prince de Talmont, né en 1765, était le second fils de Jean-Bretagne Charles Godefroy de la Trémoïlle, pair de France et duc de Thouars.

visuel : Antoine-Philippe de la Trémoïlle par Léon Cogniet (1826) ©musée de Cholet

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com