3 février 1744 : mariage d’Alexis de Bremond et Marie de Rangot

C’est jour de fête ce 3 février 1744 pour la noblesse thouarsaise. En l’église Saint Laon de Thouars, on célèbre le mariage d’Alexis de Bremond d’Ars-Vaudouré et de Marie de Rangot. Issu d’une vieille famille de la noblesse du Poitou et de la Saintonge, le père du marié est capitaine dans le régiment de La Trémoïlle. Quant aux parents de la mariée, Jean de Rangot et Marie de Marillet, ils sont respectivement seigneur de Luzay et dame de Pierrefitte.

Né en 1725, Alexis de Bremond est de huit ans le cadet de son épouse. De cette union naît une fillette, Angélique, qui ne survit que deux ans.

Devenu seigneur de Luzay à son tour, à la mort de son beau-père, Alexis de Bremond est chevalier de l’ordre de Saint Louis. Après avoir servi dans le régiment de Normandie, il est nommé lieutenant des maréchaux de France à Thouars où il possède son hôtel particulier en plus de sa demeure de Luzay.

A la veille de la Révolution, on le retrouve commissaire de la noblesse pour la correspondance des Etats Généraux et commandant de la milice de Thouars.

Mais rapidement, la France sombre dans la Terreur. Le roi Louis XVI est guillotiné en janvier 1793. Le 5 mai, les troupes de l’Armée Catholique et Royale envahissent Thouars sous les yeux d’Alexis et Marie de Bremond. Ce même-jour, la baronne de Brémond décède à l’âge de 76 ans.

Lorsque les troupes vendéennes quittent Thouars, son mari est suspecté par la population locale de collusion avec les armées royalistes. Il est emmené à Saumur et emprisonné pendant plusieurs semaines. Acquitté par le tribunal révolutionnaire qui ne retient aucune charge contre lui, le baron de Bremond est libéré avec d’autres codétenus innocentés. Mais la populace ne l’entend pas ainsi et, à leur sortie du tribunal, massacre plusieurs hommes dont le baron de Bremond.

Avec sa mort s’éteint la branche des Bremond d’Ars-Vaudouré.