10 mars 1913 : naissance du comédien Roger Saget

Son nom ne figure pas au Panthéon des vedettes du cinéma français. Roger Saget eut pourtant une brillante carrière et côtoya quelques-uns des grands noms de l’écran.

Né à Thouars le 10 mars 1913, Roger Saget intègre le Conservatoire d’art dramatique de Paris où il croise le chemin de Robert Dhéry. Celui-ci, avec son épouse Colette Brosset, crée bientôt la troupe des Branquignols dont Roger Saget sera l’un des piliers. Avec d’autres artistes de cette même génération, les Branquignols vont faire les beaux soirs des cabarets parisiens d’après-guerre. Roger Saget jouent ainsi aux côtés de Louis de Funès, Jacqueline Maillan, Michel Serrault ou encore Micheline Dax et Jean Carmet.

Aussi à l’aise dans la comédie que dans le drame, Roger Saget est également sur scène pour interpréter Shakespeare ou Gogol.

Au cinéma, on le retrouve dans une cinquantaine de films parfois mis en scène par son ami Dhéry avec ses camarades des Branquignols mais aussi dans d’autres registres. Il apparaît dans des films de cape et d’épées comme « Les trois mousquetaires » d’André Hunebelle avec Georges Marchal et Bourvil ou des comédies dramatiques tel « En cas de malheur » de Claude Autant-Lara avec Jean Gabin et Brigitte Bardot. Citons aussi quelques rôles dans des comédies musicales filmées avec « La route joyeuse » où il donne la réplique à  Gene Kelly et « Gigi » de Vincente Minelli avec Maurice Chevallier et Leslie Caron.

Fort d’une cinquantaine de films à son actif, le Thouarsais Roger Saget joue aussi dans deux épisodes des « Cinq dernières minutes » pour la télévision.

Il meurt le 30 novembre 1963 à Paris.

Visuel : Roger Saget dans le film de John Berry « Ca va barder » en 1955

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com