8 mai 1800 : Thouars devient sous-préfecture

Le 8 mai 1800 (17 Ventôse de l’an 8 de la République), un arrêté signé de Bonaparte crée une préfecture à Niort pour le  département des Deux-Sèvres, et quatre sous-préfectures à Niort, Melle, Parthenay et Thouars. En parallèle sont créés quatre tribunaux de 1ère instance à Niort, Melle, Parthenay et Bressuire. Claude Dupin, premier préfet des Deux-Sèvres, laissa notamment un ouvrage conséquent sur l’état du département à cette époque dans lequel il précise  que c’est pour « raisons politiques » que, dans le 4ème arrondissement, le tribunal ne fut pas situé dans la même ville que la sous-préfecture. Une bonne façon de ménager les susceptibilités…

Le premier sous-préfet de l’arrondissement de Thouars était alors Pierre Redon, ancien procureur fiscal du duché pairie de Thouars et qui avait signé avec les généraux vendéens la capitulation de la ville, le 5 Mai 1793.

La sous-préfecture siégeait dans les bâtiments de l’abbaye Saint Laon, là-même où se trouve aujourd’hui l’Hôtel de Ville de Thouars. Réputé pour son anticléricalisme, Pierre Redon fut très vite rejeté par le clergé et la population du nord Deux-Sèvres, restée conservatrice. On jugea son travail inefficace et les notables thouarsais furent suspectés de ne l’avoir guère soutenu. De plus, Thouars fut jugée trop éloignée des éventuels foyers d’insurrections royalistes du Bocage. En 1804, la sous-préfecture fut déplacée à Bressuire qui garda également le tribunal. Thouars avait tout perdu…

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com