29 août 1629 : mort de Charlotte de la Trémoïlle

Son monument funéraire est admiré chaque jour par les visiteurs du Musée du Louvre. Née en 1568, Charlotte est la plus jeune des cinq enfants de Louis III de La Trémoïlle, duc de Thouars, et de Jeanne de Montmorency. Après avoir embrassé la foi protestante, Charlotte épouse en 1586 Henri Ier de Bourbon Condé. Mais deux ans plus tard, alors que la jeune femme est enceinte, Henri de Bourbon meurt subitement. On évoque immédiatement un empoisonnement. Qui en est le commanditaire ? Charlotte de La Trémoïlle est la coupable idéale, sa liaison révélée avec un page de la maison de Condé semblant être le prétexte du crime. En réalité, le décès d’Henri de Bourbon-Condé serait dû à une péritonite aigüe consécutive à une chute de cheval.

Sur fond de querelle religieuse, l’affaire fait grand bruit, le scandale est complet. La princesse est emprisonnée à Saint-Jean d’Angely où elle accouche d’un fils.

Mais la qualité des protagonistes est telle que l’enfant grandit à la Cour de France, loin de sa mère qui ne sera graciée par Henri IV qu’en juillet 1596. Le jeune garçon restera l’héritier présomptif du monarque jusqu’à la naissance du futur Louis XIII.

Charlotte de La Trémoïlle décède à Paris le 29 août 1629.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com