Société d'Histoire, d'Archéologie et des Arts du Pays Thouarsais

BLOG

blog

08 août 1903

La France se passionne pour le procès Humbert

L’Affaire Humbert fut l’un des feuilletons judiciaires les plus incroyables et les plus rocambolesques du début du XXème siècle.

Née en 1855 dans une famille paysanne de Haute-Garonne, Thérèse Daurignac a toujours eut le goût du mensonge et du subterfuge. S’inventant une parentèle bourgeoise, elle parvient à se faire épouser par Frédéric Humbert, dont le père, Gustave, est maire de Toulouse et ministre de la Justice. Le couple s’installe à Paris.

En 1879, avec l’assentiment de son époux, celle qui est devenue Thérèse Humbert prétend avoir reçu l’héritage d’un parent américain. On les croit riches ! Entre le talent de persuasion de l’une et le nom prestigieux de l’autre, le couple Humbert mène grand train et côtoie la bonne société parisienne. Pendant vingt ans, sur ce mensonge, les Humbert vont pouvoir emprunter et dépenser plus que de raison. Le subterfuge est révélé en 1902. Arrêtés en Espagne où ils s’étaient enfuis, Thérèse et Frédéric Humbert sont jugés à partir du 8 août 1903. Le pays va se passionner pour ce procès au cours duquel les époux Humbert n’hésitent pas à impliquer les plus grands noms de la politique et de l’économie françaises.

Les époux Humbert écopent de 5 ans de travaux forcés. Thérèse Humbert rejoint la prison de Rennes. Son époux Frédéric Humbert, est incarcéré à la prison de Thouars le 15 novembre 1903. Dans l’ancien château des ducs de la Trémoïlle devenu Maison de Force, Frédéric Humbert fabriquera des boutons de nacre dans les ateliers. Face à ses aptitudes, le directeur, M. Bastier, lui confiera ensuite un emploi de comptable.

Les époux Humbert seront finalement relâchés pour bonne conduite en septembre 1906, grâce à l’intervention de plusieurs ministres… Dans son édition du 14 septembre 1906, Le Petit Journal relate cette libération et publie un portrait de Frédéric Humbert sur un dessin représentant le château de Thouars. Frédéric Humbert quittera la ville deux-sévrienne discrètement, par train de nuit, avec un billet de 3ème classe.

recevoir les article du blog par Mail

Articles Récents

  • 05 août 1902

    Mort du député Honoré Pontois
  • 02 août 1935

    La canicule frappe le Thouarsais
  • 01 août 1202

    Aimery VII de Thouars délivre Aliénor d'Aquitaine
  • 30 juillet 1670

    Mort d'Hannibal de la Trémoïlle
  • 26 juillet 1659

    Le pape Alexandre VII confirme la Sainte Chapelle de Thouars

Contactez nous

SHAAPT
BP 17
79100 thouars

Suivez-nous

facebook
youtube

OBJET DU CONTACT