Société d'Histoire, d'Archéologie et des Arts du Pays Thouarsais

BLOG

blog

03 mai 1616

La Paix de Loudun est signée en présence de la duchesse de Thouars

A la mort d’Henri IV, assassiné par Ravaillac en mai 1610, son épouse, Marie de Médicis, est devenue régente du royaume en attendant la majorité du futur Louis XIII. Alliée au très catholique roi d’Espagne, Philippe III, elle organise le mariage de son fils avec l’infante Anne, en 1615, au grand dam de la noblesse protestante de France. De plus, ayant gardé près d’elle des proches de sa jeunesse italienne, elle subit l’influence du maréchal d’Ancre, le sinistre Concino Concini qui, avec son épouse Leonora Galigaï, dame d’atours de la Reine-mère, cherche honneurs et richesses.

Face à l’affaiblissement des prérogatives de la noblesse et à la puissance grandissante de Concini, le prince de Condé, second dans l’ordre de succession au trône, prend la tête d’une révolte, aidé par les grands noms du royaume acquis au protestantisme. Malgré les Etats généraux de 1614, les tensions restent vives entre les deux partis.

Marie de Médicis et son ennemi, le prince de Condé, décident néanmoins de se retrouver en Poitou pour trouver un accord. Pour les accompagner dans ces pourparlers, tous deux ont fait appel à plusieurs conciliateurs, dont Charlotte Brabantine d’Orange Nassau, duchesse de Thouars. Depuis la mort de son époux, Claude de la Trémoïlle, en 1604, celle-ci a démontré une force de caractère impressionnante et a su s’attacher les bonnes grâces de Marie de Médicis. De même, par ses liens avec la noblesse protestante française et hollandaise, elle est perçue comme impartiale dans les débats du printemps 1616.

Les échanges durent pendant plusieurs semaines.

Nombreux sont les seigneurs qui assistent à ces pourparlers. Eux-mêmes et leurs suites sont logés dans toute la région, entre Thouars, Saumur, Tours et Loudun.

Parmi eux se trouve le jeune Georges de Nassau Dillenbourg. A 25 ans, il accompagne la délégation représentant le Stathouder des Pays-Bas. Neveu de la duchesse de la Trémoïlle, il tombe malade et meurt à Loudun le 1er mars 1616.

Charlotte Brabantine rapatrie le corps du jeune homme en la chapelle du château de Thouars où il est veillé plusieurs jours avant d’être enterré à Angers le 21 mars.

Enfin, le 3 mai 1616 est signée ce que l’Histoire retiendra sous le nom de Paix de Loudun.

Pour contrer ses velléités face au jeune monarque qui n’a que quinze ans, le prince de Condé est titré gouverneur de Guyenne et obtient un million et demi de livres. Quant aux protestants, ils sont assurés que leurs places fortes n’entreront pas aux mains du pouvoir royal pendant au moins six ans.

En filigrane, la Paix de Loudun annonce aussi le début de la mise à l’écart de Marie de Médicis et la chute de l’impopulaire Concini que Louis XIII fera assassiner un an plus tard, donnant fait à son autorité royale face à sa mère.

Quant à Charlotte Brabantine d’Orange Nassau, duchesse de Thouars, elle aura été fidèle à sa réputation de fine diplomate.

recevoir les article du blog par Mail

Articles Récents

  • 05 août 1902

    Mort du député Honoré Pontois
  • 02 août 1935

    La canicule frappe le Thouarsais
  • 01 août 1202

    Aimery VII de Thouars délivre Aliénor d'Aquitaine
  • 30 juillet 1670

    Mort d'Hannibal de la Trémoïlle
  • 26 juillet 1659

    Le pape Alexandre VII confirme la Sainte Chapelle de Thouars

Contactez nous

SHAAPT
BP 17
79100 thouars

Suivez-nous

facebook
youtube

OBJET DU CONTACT