Société d'Histoire, d'Archéologie et des Arts du Pays Thouarsais

BLOG

blog

20 février 1743

Les origines thouarsaises de Voltaire

On accourt à la Comédie française, ce 20 février 1743, pour la première représentation de « Mérope », la nouvelle pièce de Voltaire. Considérée comme sa meilleure tragédie, elle lui ouvre les portes de l’Académie française où il entrera l’année suivante.

Dans cette pièce (acte I, scène III) Voltaire écrit : « Qui sert bien son pays n’a pas d’aïeux ».

Au-delà de l’intrigue qui s’inspire de la Grèce antique, Voltaire n’envoie-t-il pas un message stipulant qu’il n’a que faire de sa propre parentèle et de ses racines… Et de nous rappeler les origines thouarsaises de Voltaire !

Les généalogistes mettent en avant l’existence d’une famille Arouet à Loudun dès le XIVème siècle mais c’est surtout à Saint Loup sur Thouet que leur présence est avérée. Exerçant de pères en fils la profession de tanneurs et marchands, ils sont considérés comme des notables. Ainsi en 1612, Helenus Arouet achète la belle maison sise dans la rue principale du bourg de St Loup. Il épouse Jaquettte Marceton, elle-même issue d’une famille d’apothicaires de Thouars.

De cette union naitront sept enfants, dont Pierre qui sera procureur fiscal et avocat du roi à Thouars.

C’est l’un de ses frères, François, parti faire affaires à Paris, qui sera le grand-père du fameux Voltaire. Ce dernier ne revint jamais dans la région d’origine de ses aïeux dont il chercha toujours à éloigner le souvenir.

En mai 1741, il écrit à son chargé d’affaires :

« Je vous ai envoyé un parchemin où j’ai oublié de signer le nom d’Arouet, que j’oublie assez volontiers. Je vous renvoie d’autres parchemins où se trouve ce nom malgré le peu de cas que j’en fais ».

Effectivement, Voltaire a toujours contesté sa filiation, préférant voir dans sa naissance le fruit de la relation adultérine de sa mère avec un certain Roquebrune « mousquetaire, officier, auteur et homme d’esprit ». Un caractère bien trempé qui semblait au jeune Voltaire plus intéressant que celui de son père Arouet qu’il méprisait.

 

Néanmoins, notre petite fierté reste de savoir qu’officiellement, l’arrière-grand-mère de Voltaire, était thouarsaise, d’une famille d’apothicaires réputés puisqu’ayant leur enfeu au sein même de l’église Saint Laon.

recevoir les article du blog par Mail

Articles Récents

  • 05 août 1902

    Mort du député Honoré Pontois
  • 02 août 1935

    La canicule frappe le Thouarsais
  • 01 août 1202

    Aimery VII de Thouars délivre Aliénor d'Aquitaine
  • 30 juillet 1670

    Mort d'Hannibal de la Trémoïlle
  • 26 juillet 1659

    Le pape Alexandre VII confirme la Sainte Chapelle de Thouars

Contactez nous

SHAAPT
BP 17
79100 thouars

Suivez-nous

facebook
youtube

OBJET DU CONTACT