Société d'Histoire, d'Archéologie et des Arts du Pays Thouarsais

BLOG

blog

22 février 1227

Saint Louis et Blanche de Castille à Curçay

 

A la mort de son père le roi Louis VIII, en novembre 1226, Louis IX, futur Saint Louis, n’a que 12 ans. Sa mère, Blanche de Castille, prend la régence en attendant la majorité du jeune souverain. Les grands vassaux du royaume voient là une occasion de se liguer contre le pouvoir royal. Ainsi, Pierre Mauclerc, duc de Bretagne, Hugues de Lusignan, comte de la Marche et Thibaud, comte de Champagne ont-ils monté une coalition et apporté leur soutien à Henri III, roi d’Angleterre. Hugues de Thouars, pourtant proche de feu le roi Louis VIII a aussi rejoint les conjurés, sous l’impulsion de Savary de Mauléon. Précisons qu’Hugues de Thouars était lui-même cousin du duc de Bretagne.

Thouars est alors choisi comme lieu de rendez-vous pour les seigneurs d’Aquitaine et leurs troupes afin d’accueillir Henri III et de prendre le trône de France.

Mais Blanche de Castille est perspicace et comprend qu’il lui faut créer la discorde dans cette coalition. Réunissant l’ost royal, à savoir tous les seigneurs du royaume qui lui sont fidèles, elles les entrainent vers la Champagne où le comteThibaud ne peut contrer la manœuvre et s’incline face à la régente. Détenteur de vastes fiefs, exerçant sa suzeraineté sur les comtes de Blois, de Chartres, de Châteaudun et de Sancerre, bénéficiant de solides alliances familiales, Thibaud de Champagne est un atout considérable. Sa soumission inattendue à Blanche de Castille sème le trouble au sein des conjurés.

La régente n’en reste pas là. Reprenant la route avec son fils, le jeune Louis IX, et ses armées fidèles, elle traverse le royaume. Le 20 février 1227, elle est à Tours, le lendemain à Chinon et le 22 février, elle arrive à Curçay sur Dive où se tiennent les pourparlers. Inférieur en nombre face aux troupes royales, le duc de Bretagne, le comte de la Marche, le vicomte de Thouars et leurs alliés renoncent aux combats. Les discussions vont durer trois semaines, les conjurés espérant secrètement l’arrivée de renforts venus d’Angleterre. En vain…

Le 16 mars 1127, le traité de Vendôme met fin à cette rébellion.

Blanche de Castille est magnanime. Loin de punir les traitres, elle récompense leur allégeance, espérant sans doute les faire rentrer dans le rang…

Pierre Mauclerc, duc de Bretagne, reçoit les villes d'Angers, du Mans, de Baugé et de Beaufort en Vallée. Il est convenu que sa fille Yolande, autrefois promise au roi d'Angleterre, épousera le comte Jean d'Anjou et du Maine, frère cadet de Louis IX. Hugues de Lusignan obtient la somme colossale de 10 000 livres tournois. Son fils sera marié à Isabelle de France, soeur de Louis IX, et sa fille, à Alphonse de Poitiers, frère du roi. Mais la soumission de Mauclerc et de Lusignan n'est qu'apparente. Malgré les concessions faites par la régente le traité de Vendôme ne sera suivi que d'une simple trêve. D’autres révoltes contre le pouvoir royal verront le jour et il faudra attendre 1234 pour que Pierre de Bretagne prête enfin allégeance au roi Louis IX.

Depuis ce mois de février 1227, Curçay sur Dive garde mémoire de cet évènement historique et le pont roman qui enjambe la rivière a pris le nom de Pont de la Reine Blanche. 

recevoir les article du blog par Mail

Articles Récents

  • 26 mars 1465

    Louis XI prend la tête de son armée à Thouars
  • 25 mars 1577

    Louis III de la Trémoïlle meurt au siège de Melle
  • 23 mars 1786

    Installation de la première loge maçonnique à Thouars
  • 21 mars 2020

    Message de Damien Cocard, président de la SHAAPT
  • 20 mars 1640

    Un nouveau temple à Thouars

Contactez nous

SHAAPT
BP 17
79100 thouars

Suivez-nous

facebook
youtube

OBJET DU CONTACT