Société d'Histoire, d'Archéologie et des Arts du Pays Thouarsais

BLOG

blog

15 juillet 1604

Sully est à Thouars

Né en 1559, Maximilien de Béthune, marquis de Rosny, fut maréchal de France. Protestant, il est connu pour être l’un des principaux conseillers du roi Henri IV et l’Histoire l’a retenu sous le nom de duc de Sully.

En 1593, c’est lui qui conseille au roi de Navarre de se convertir au catholicisme afin de ceindre la couronne de France mais lui-même refuse d’abjurer. Devenu surintendant des finances, Sully met de l’ordre dans les caisses du royaume, ruiné par les guerres de religion. Il  encourage aussi l’agriculture avec cette phrase devenue célèbre « Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France ».

En 1602, Maximilien de Béthune achète la baronnie de Sully sur Loire à Claude de la Trémoïlle, duc de Thouars, qui en avait héritée. A ses titres, le marquis de Rosny ajoute dès lors celui de duc de Sully.

Claude de la Trémoïlle est le plus puissant seigneur protestant du Poitou et de Saintonge. S’il s’est toujours montré loyal envers le roi de Navarre, il fut aussi en première ligne de l’opposition nobiliaire huguenote lorsqu’Henri IV abjura et monta sur le trône. Et le souverain a de la mémoire… En 1603, le roi nomme le nouveau duc de Sully, gouverneur du Poitou ; cette décision est ressentie comme un camouflet par le duc de Thouars.

Aussi, lorsqu’à l’été 1604, l’intendant des finances entreprend un voyage sur les terres de ses nouvelles fonctions, on redoute l’accueil de Claude de la Trémoïlle. Après Poitiers, La Rochelle et Fontenay le Comte, Sully achève son périple à Thouars où il arrive le 14 juillet. A la tête d’un cortège fastueux composé de plus de mille cavaliers, il est accueilli par le duc de la Trémoïlle et d’autres seigneurs protestants de la province. Comment fut-il reçu ? Il l’écrit lui-même au roi dans un courrier envoyé depuis Thouars le 15 juillet 1604. Agréablement surpris, le nouveau gouverneur reconnait que la déception du duc de la Trémoïlle de ne pas avoir été nommé gouverneur ne transparait pas et qu’il conserve sa fidélité au roi. Sully avance même que la soumission du duc et la cordialité de l’accueil lui ont paru suspectes. Dans cette même lettre, il reconnait toutefois que la santé fragile du duc de Thouars a sans doute justifié qu’il ne menât pas la lutte pour l’obtention du titre de gouverneur. Claude de la Trémoïlle mourra effectivement trois mois plus tard.

Conforté dans son rôle de gouverneur du Poitou, Sully quitte Thouars le 16 juillet.

Mis à l’écart après l’assassinat d’Henri IV en 1610, Sully, tout en conservant la plupart de ses titres, se retire sur ses terres et meurt en 1641.

 

Visuel : Maximilien de Béthune, duc de Sully. Peinture, école française du XVIe s., musée des beaux-arts de Blois.

recevoir les article du blog par Mail

Articles Récents

  • 26 février 1916

    Le naufrage du paquebot Provence
  • 24 février 1822

    Berton et la conspiration de Thouars
  • 22 février 1227

    Saint Louis et Blanche de Castille à Curçay
  • 21 février 1913

    Les féministes thouarsaises font entrendre leur voix
  • 19 février 1715

    Le duc de Thouars assiste à l'accueil de l'ambassadeur de Perse à Versailles

Contactez nous

SHAAPT
BP 17
79100 thouars

Suivez-nous

facebook
youtube

OBJET DU CONTACT